Attention ce site n'est visible qu'en mode paysage.
pivotez votre smartphone et attendez que la page se recharge

Nouveautés

24 octobre 2018

Plusieurs ajouts de textes: Le soir des amants - Quel étrange elixir - Toute en charmes de chats - La belle entrée - Couvre-feu - La toquade de Tatwu

28 août 2018

Plusieurs ajouts de textes: Que j'aime votre dire - Alchimie - La coûturière du mythe - Incarnation élémentaire

18 août 2018

Ajout de "Funambelle" (en 4 parties): (1) (2) (3) (4)

5 juillet 2018

Illustration pour: Ange de Gaïa

Ouvrages déjà autopubliés:
-"L'an de cendre", Recueil de poésies fantastiques sombres, (incluant "Sequelles",...).
-"Atrabile", conte en vers, suréaliste et morbide
-"Les métamorphoses de la Muse (2 tomes)" Recueils de poésies romantiques.
-"Incarnations", en duo avec Lucy Dayrone. Nouvelles oniriques et romantiques
-"Mues de perle", Livre illustrés de photomontages regroupant certains textes des métamorphoses de la Muse et de textes écrits par ou avec Lucy Dayrone.

Ces livres ne sont plus disponibles actuellement. Une réimpression est prévue courant 2018. N'hésite
Ouvrages en cours d'écriture:
-"Advienne qu'aimera", poèmes galants et amoureux.
-"Funambelle", conte en vers
-"Poésies orphelines", poèmes plus classiques.
-"Diphylleia", poèmes d'un autre monde, au surréalisme très prononcé.
-"Conte chrysalidaire", conte poétique écrit et illustré par Lucy Dayrone et accompagné de quatrains écrits par Gabriel.

<<<

Bienvenue dans ce "Promenoir d'une âme",
étrange lieu où sont exposées les créations poétiques de
GABRIEL LEROY.

Les textes déposé ici en
RECUEILS VIRTUELS
sont illustrés avec les oeuvres de divers autres artistes connus ou non.

Ces poésies sont ou seront également disponibles en
LIVRES PAPIER

Vous pouvez aussi jeter un oeil aux propres
DESSINS ET MONTAGES
de l'auteur...

...et trouver des
LIENS ET AUTRES PROJETS

ainsi que des coordonnées de
CONTACT.

Mais si vous êtes déjà en partance pourquoi ne pas découvrir d'
AUTRES POETES
contemporains, amis de Gabriel.

<<<

Lorsqu'on traverse l'existence sans vraiment y prendre part, que l'on se sent hors du monde, tombé en ce royaume sans doute par un écart poétique dans le grand livre du destin, quand les choses dites essentielles ne sont pour soi que frôlements, les relations humaines qu'un brouillard filandreux dont on se dépètre difficilement, de cette étrangeté nait parfois un aliéné, un homme de foi, parfois un meurtrier, et de temps à autre un poéte. La création devient alors un sanctuaire ou l'anormalité et le futile ont encore une place.
Gabriel est un discret pêcheur de rêves et de rimes. Ses vers où Le fantastique est omniprésent passent de l'onirisme à l'étrange, de la mélancolie à la passion.
C'est avec pudeur qu'il propose l'accès libre à ses oeuvres qu'il pense être en décalage total avec la création contemporaine. Adepte de VERSIFICATION structurée, il écrit sans compromis, à part de toute modernité et s'écarte des tendances poétiques actuelles.
Ses influences sont essentiellement des poètes du 19eme et début 20eme, Baudelaire, Lecomte de Lisle, Gautier, Poe, Vivien, Samain,...

Mais puisque selon lui l'oeuvre prime sur l'auteur, il n'est rien de plus à dire ici.
Car ce que qui le constitue peut ce rencontrer entre chaque ligne de chaque texte du jardin poétique ici présent.
Allez donc flâner à votre guise entre les couleurs douces et romantiques des "Métamorphoses de la Muse" jusque dans la noirceur morbide de "L'an de cendre"...

ACCEDER AUX RECUEILS

<<<




Ecrire de la poésie, c'est avant tout chercher un idéal, figer dans l'ambre la beauté profonde des êtres et des choses.
L'auteur a ici une attirance prononcée pour la poésie du 19ème, début 20ème et son goût pour le fantastique et le romantisme qu'il soit précieux ou torturé. Et puisqu'il vénère la perfection de forme dont étaient capables les poètes classiques, sans avoir la prétention de l'atteindre, pendant de nombreuses années il tente d'écrire en alexandrins réguliers. Alternance, genre des rimes, position de la césure,... Ses premiers poèmes, en s'en approchant, n'ont toutefois que rarement étée forme parfaitement classique.
Par la suite, malgré son envie de perfection formelle, il abandonne les vers régulier pour se forger ses propres regles d'écritures.
Dans ses textes plus récents, par exemple, à l'aternance féminine/masculine il privilégiera souvent une alternance vocalique/consonantique.
Le poète parfois a besoin de contraintes pour s'obliger à explorer le labyrinthe de ses pensées mais celà n'a finalement que peu d'importance à la lecture
Au delàe cette technique méticuleuse, sous les syllabes, la poésie restera reine.
<<<

Liens et autres projets



HORISTIES, site d'écriture collective d'histoires à suites multiples.
L'ABSOLU, illustration d'un oracle (cartes de guidance et divination) conçu par Ange de Gaïa.
Illustration de bougies de dévotion pour Ange de Gaïa.
En vente sur la boutique Akilonya.
Des reproductions de dessins y sont également disponibles en format carte postale.
SWAP PAÏEN, site d'échange de colis,
initié par Ange de Gaïa

<<<

Découvrez d'autres talents :

Lucy Dayrone

Ode-Lune

Gabrielle Blanchard

Damian Eicker

Aspho d'Hell

Aurélien Rodot

Loïc Andral / Lorcàn Dàil

Sélène Wolfgang

<<<


Les dessins de Gabriel sont sans prétention technique aucun, souvent très simples, réalisés au crayon et ensuite colorisés par ordinateur. Toutefois la douceur des courbes et des couleurs se veut porteuse d'une sensibilité particulière, ouverte grande sur la rêverie et l'émotion.
Nombre de dessins sont utilisés pour le projet "L'Absolu", un oracle réalisé avec l'Ange de Gaïa. Les montages numériques quand à eux sont mis au monde en mélangeant diverses photographies et images trouvés sur internet. Le travail de mélange et de transformation est particulièrement conséquent afin de se détacher totalement des images sources pour en faire naître de totalement nouvelles. C'est une sorte de fin travail de partchwok à l'échelle du pixel.
Ce site expose également des retouches photos ayant la Muse de l'artiste, Lucy Dayrone, pour modèle. Ces retouches ont servi à illustrer l'ouvrage "Mues de perle".

Une visionneuse vous permet de les découvrir dans la partie créations graphiques.

ACCEDER A LA VISIONNEUSE

<<<


Vous pouvez joindre Gabriel via

l'adresse Email : gabriel_leroy@hotmail.com

ou en laissant un message ou un commentaire
sur la page facebook liée au site

Vous pouvez aussi lui laisser un petit mot ici:
(n'oubliez pas d'indiquer votre nom et un moyen de contact si vous attendez une réponse)


<<<



Les poésies de Gabriel sont regroupées en divers recueils, chacun lié à une part de son univers, tantôt sombre, tantôt romantique, souvent étrange. Il attache une (trop) grande importance à la cohérence de ces ouvrages. C'est pourquoi nombre d'entre eux restent longtemps innachevés car tel ou tel ensemble reste encore à enrichir.
Il arrive que les versions éditées sur papier regroupent le contenu de plusieurs recueils virtuels. Ainsi "les métamorphoses de la Muses" sera en deux parties sur le site mais en un seul livre.
Il existe d'ailleurs quelques versions papier antérieures de certains livres dont la composition varie des actuelles.
La partie poésie du site vous permettra de choisir un receuil afin d'en afficher la table des matière. De là vous pourrez lire librement n'importe quel texte.

ACCEDER AUX RECUEILS

<<<

Les métamorphoses
de la Muse

La Muse, cette entité allégorique, gardienne de toutes les poésies, cette divinité secrète que seul l'artiste peut contempler, règne depuis toujours sur ses délires.
Toujours changeante, toujours plus belle, infiniment elle y dénoue ses cheveux perlés de rimes.
Adorée religieusement, couronnée des œuvres qu'elle inspire elle offre à l’art ses plus précieux trésors.

Dans cet ouvrage s'égrène des légendes intemporelles tressées d'onirisme et de merveilleux, dans lesquelles la Muse, chaque fois différente, nous révèle quelques-unes de ces innombrables métamorphoses.

Reines et fugitives

Ce tome fait suite aux « métamorphoses de la Muse » et voit l'entrée en scène du poète lui-même, simple mortel, être de chair, avec ses faiblesses humaines, ses doutes et ses tourments.
Il y chante au lecteur les splendeurs de celle qu'il vénère par-dessus tout, mais à laquelle il ne veut s'adresser directement tant elle est sacrée.
Multipliant les lieux et les époques, ses poèmes s’adonnent au romantisme et à la fantaisie.
Les mots ici, ornés d’un florilège de sentiments, l’adoration en tête, louvoient entre les voiles de l'onirisme et de la réalité.

L'an de cendre

Si le soleil, accablé par l’inconscience humaine, s'était éteint au 19ème siècle, sans doute un poète maladif, avant de disparaître, aurait écrit de la même manière les mots qui composent cet ouvrage.
Au fil des pages la poésie se repaît des derniers soupirs d’une ville abandonnée aux ténèbres.
C’est tout un théâtre d’angoisse et de désolation, reflet d’un monde difforme, allégorie d’une agonie, qui s’y déploie superbement.

Il s'agit du premier recueil de l'auteur, écrit sur une très longue période.
Il forme avec « séquelles » et « Atrabile » la partie la plus sombre de son œuvre.

Séquelles

« Séquelles » est une extension du recueil « L’an de cendre » et évoque de manière peut-être plus malsaine encore son monde post-apocalyptique.
S'y ajoutent des œuvres sombres plus disparates.
On y trouvera entre autres des tableaux présentant les monstres d'un cirque macabre, et une rencontre avec la Mort elle-même.

En seconde partie, avec «A la nuit», le poète, amoureux des ombres, fait éclore un bouquet de stances adressées à la déesse nocturne.
C’est dans ce jardin intime et glacé d’adoration morbide que, personnifiée de mille manières, la Grande Nuit goûtera ses vers méticuleusement ciselés.

Atrabile

Insolite voyage que celui de cette enfant née d'un amas de cadavres.
Quand l'envie d'aller vers les autres pousse au meurtre, quand rien n'est ce qu'il semble être, quand le vice est partout et la beauté proscrite, c'est que vous êtes entré en "Atrabile" au côté de cette étrange fille aux cheveux noirs.

Cette histoire en vers, se déroulant dans un monde sordide et désertique, est sans doute la pièce la plus déroutante de l'œuvre de l'auteur.
Au-delà des apparences, ce sont les profondeurs d’un état d’âme qui sont dépeintes ici. Les mots touchent aux confins de l'étrange, pour en faire surgir une succession de scènes surréalistes et monstrueuses qui vous dégoûteront ou vous fascineront.

Advienne qu'aimera

Il est rare que deux âmes parfaitement faites l’une pour l’autre, issues d'un même miracle, se rencontrent sur cette terre.
L'évidence qui nait d'une telle union devient alors une source fabuleuse de poésie.
Les sentiments se font tumultueux. Les mots se font perles de passion.
Et plus rien d'autre alors n'existe pour les amants ivres de vertige et de beauté.

Ce recueil, écrit avec la nostalgie de la poésie classique, embrasse à pleines strophes le thème de l'amour.
Qu'ils penchent vers l’érotisme ou la galanterie, les vers n'y sont toujours que battements de cœur.

Diphylleia

Le fabuleux épouse le surréalisme dans « Diphylleia », ensemble de textes dans lesquels l'auteur évoque des mythes qui lui sont propres, à part de toute chose connue, ne tenant au monde réel que par un mince filigrane.
C'est tout un autre univers qui se déploie poème après poème, toute une troupe de personnages aux noms étranges qui se révèle au fil des strophes.
Toujours à mi-chemin entre le clair et l’obscur, le livre s’ouvre ensuite sur « Funambelle » un conte en vers dans lequel deux âmes soeurs frappées d'une malédiction se cherchent au coeur d’une sphère tantôt féérique, tantôt sinistre.

Poésies orphelines

Il s'agit ici d'un recueil de poésie plus classique, encore à peine esquissé. Un éventail d'inclassables, abordant divers thèmes.

Recherche dans les poèmes